fbpx

Pr Fatou Sow, sociologue et témoin de son temps.

par | 29 Nov, 2022 | Podcast Conversations féminines | 4 commentaires

Je ne sais pas si j’ai réussi mais ça m’a réussit.
(à propos de la sociologie)

Biographie de Pr Fatou Sow

Dr Fatou Sow est une sociologue sénégalaise.

Après des études de sociologie à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, elle a obtenu un doctorat de 3ème cycle de Sociologie à l’Université Paris-Sorbonne, puis une Habilitation à diriger des recherches en Sociologie de l’Université Paris-Diderot. Elle a mené toute sa carrière de recherche et d’enseignement au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS, France), tout en étant en poste d’abord à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, de 1966 à 1998 ; puis à l’Université Paris Denis-Diderot, de 1999 à 2007.

Comme chercheuse et enseignante, elle a été boursière de recherche Fulbright à University of Maryland et University of California à Los Angeles. Elle a aussi enseigné dans le programme de Women Studies du Great Lakes Colleages Association et Public Health School de Boston University. Fatou Sow a participé aux programmes d’enseignement des Chaires UNESCO à l’Université Laval au Québec et à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Ses premiers travaux de recherche qualifiés, à l’époque, de sociologie du développement, ont porté sur la formation de l’État et le rôle de l’administration, les questions de l’éducation, de la migration, de l’urbanisation, du travail et de l’emploi, de l’environnement, de la gestion du foncier et des énergies renouvelables, etc.

Fatou Sow a également mené des recherches sociales sur les femmes, dans le cadre de ses travaux avec le ministère de la Femme et diverses institutions chargés de projets sur les femmes. Ainsi elle s’est progressivement intéressée à la question, puis elle s’y est investie, à partir des années 1980, avec l’émergence des études des femmes/women studies dans l’académie et la montée non moins importante des paroles des femmes et de leurs mouvements dans les sociétés civiles africaines et dans le reste du monde. On est passé de l’étude des femmes comme question sociale à leurs combats comme question politique. Les conférences des Nations Unies sur les femmes, organisées sur plus d’une décennie et les autres grandes conférences mondiales (la population, la terre, l’environnement, les droits humains, etc.) dans lesquelles les femmes se sont engagées activement, ont autant témoigné de leur vitalité, qu’impulsé des réflexions diverses nouvelles qui ont transformé, enrichi et surtout fait entendre les voix africaines.

Fatou Sow s’est attachée à promouvoir, dans l’académie africaine, les études des femmes et des rapports de genre dans les cultures africaines et à enraciner une critique féministe des sciences sociales en Afrique. À cet effet, elle a contribué à partir de 1994, à la mise en place des instituts sur le genre du CODESRIA, à Dakar.

Elle a organisé le seconde colloque sur la recherche féministe francophone à l’UCAD en 1999,  regroupant des universitaires de pays africains francophones, Canada, France, Suisse, Belgique, etc. Elle en a publié les actes sous le titre : La recherche féministe francophone : langue, identités et enjeux.

Elle a été membre de plusieurs organisations scientifiques dont le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales (CODESRIA) à Dakar ou le Centre d’enseignement, de documentation et de recherches pour les études féministes (CEDREF) à l’Université Paris-Diderot. Elle a participé à des groupes de recherche et de plaidoyer féministes. Elle a coordonné les activités francophones de DAWN (Development Alternatives with Women for a New Era), un groupe international de réflexion de féministes du Sud, basé à Suva, Fiji. Elle est aujourd’hui membre de leur Board of Trustees.

Membre de Women Living Under Muslim Laws (WLUML), un réseau de recherche et de plaidoyer sur l’impact des lois musulmanes sur les femmes dans les contextes où elles s’appliquent, Fatou en a dirigé la coordination, à Londres, pendant une dizaine d’années. Elle a participé à la création, en 2006, du Forum féministe africain, un mouvement féministe panafricain dont le siège est à Accra et la devise : Féminisme sans si, ni mais.

Dr Fatou Sow a reçu plusieurs distinctions académiques :

  • Doctorat Honoris Causa de l’Université de Toronto, Canada, 1992
  • Distinction de l’Institut des Sciences de Management, Dakar, Sénégal, 1999
  • Doctorat Honoris Causa de l’Université d’Ottawa, Canada, 2002
  • Distinction de l’Université du Ghana à Legon, Accra, Ghana, à l’occasion du 50ème anniversaire de la fondation de African Studies Institute, 2014
  • Doctorat Honoris Causa de l’Université de Bayreuth, Allemagne, 2021

 

En fin d’article, retrouvez les publications et livres qu’elle a produit ou co-produit.

     

    Questions posées au cours de l’épisode :

    • 8:24 – Vous écouter, vous entendre, apprendre de vous est quelque chose de fondamental. On a lu vos écrits pour la plupart. C’est les combats que vous avez mené, c’est les recherrches que vous avez effectué etc, mais ce qu’on ne sait pas, ce qu’on ne voit pas, c’est la femme, la personne qu’il y a eu derrière. Et en tant que femme, on a très souvent tendance à ne pas montrer cette partie-là. Et donc, moi j’avais envie dans Conversations Féminines, de voir derrière le personnage public en fait. Qu’est-ce qui a motivé un petit peu tout ça et c’est bien de tomber sur vous, d’avoir cette conversation avec vous parce que vous avez quand mêem passer toute votre vie à étudier toutes ces questions-là parce que oui, la sociologie, c’est aussi ces études-là. 

    • 9:45 – Comment on devient sociologue en étant arrivée à l’Université de Dakar en 1960 comme la première, la seule femme sénégalaise à être entrée en première année de propédeutique (Se dit de connaissances qui préparent à une étude plus approfondie) ? On passe comment de propédeutique à sociologue ?

    12:45 – Interlude musical

    • 23:00 – Privilégiée ou pas ?
    • 27:20 – Comment vous avez fait ? 
    • 27:39 – Et vous passiez directement en 6ème c’est ça ? 

    28:56 – Interlude musical

    • 32:49 – Qu’est-ce que vous percevez en tant que jeune adulte, peut-être avec vos yeux d’aujourd’hui, du changement qu’il y a eu à cette période-là ? 
    • 39:03 – En tant que femme, en tant que sociologue, comment vous traversez toute cette histoire-là du Sénégal ? Quelle était la place des femmes, quelle était votre place dans cette histoire-là qui s’écrit ? Comment l’avez-vous trouvé cette place ?
    • 46:36 – L’article anti-féministe ? 

    53:16 – Interlude musical

    • 1:00:25 – Quand je vous entends vous raconter, conter votre parcours, vous avez trouvé votre place. Vous l’avez trouvé par élimination, il n’y avait pas forcément d’attente par rapport à votre place à part le fait qu’on vous ait demandé de pousser les études au maximum. Cette place que vous vous êtes trouvée tout au long de ces années, aujourd’hui considérez-vous que vous êtes assise à votre place ? C’est la vôtre, elle ne va pas changer, elle ne va pas évoluer : où en êtes vous ?
    • 1:03:59 – Si vous aviez 20 ans cette année ?

     

    Pour écouter cet épisode avec Pr Fatou Sow sur votre plateforme préférée :

    Dans cet épisode, il est fait mention de Codou Bop, une invitée de notre podcast dont vous pouvez retrouver l’épisode ici :

    Principaux ouvrages et publications en études des femmes, produit ou coproduit par Pr Fatou Sow

    • Conférences spéciales de la 10e Assemblée générale du CODESRIA, Kampala, 2002 éditées par Samir Amin, Mahmood Mamdani et Fatou Sow via le CODESRIA, Dakar, 2004 :
      • « Témoignage sur Léopold Sédar Senghor, Président-Poète du Sénégall, 1906-2001 »,
      • « Repenser le développement en Afrique : et si les femmes comptaient », 
    • Sexe, genre et société. Engendrer les sciences sociales africaines, Paris, Karthala, 2004. Ayesha Imam, Amina Mama et Fatou Sow, (éds) (Titre original : Engendering African social sciences, CODESRIA, Dakar, 1997) 
    • Femmes sénégalaises à l’horizon 2015, Ministère de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, The Population Council, Dakar, Imprimerie St Paul, 1993. Fatou Sow et Mamadou Diouf, (éds).
    • Genre et dynamiques socio-économiques et politiques en Afrique, CODESRIA, Dakar, 2011. Fatou Sow et Ndèye Sokhna Guèye, (éds)
    • Genre et fondamentalismes, Dakar, CODESRIA, 2018. Fatou Sow (dir.)
    • La Recherche féministe francophone : Langue, identités et enjeux, Karthala, Paris, 2009. Fatou Sow (dir.)
    • Le sexe de la mondialisation. Genre, classe, race et nouvelle division du travail, Les Presses de Sciences Po, Paris, 2010. Jules Falquet, Helena Hirata, Danielle Kergoat, Brahim Labari, Nicole Le Feuvre et Fatou Sow (dir.)
    • Les Sénégalaises en chiffres : étude sur les données socio-économique relatives aux femmes, UNDP, Dakar, 2000. Fatou Sow et Mamadou Matar Guèye et al., 
    • Notre corps, notre santé : la santé et la sexualité des femmes en Afrique subsaharienne, l’Harmattan, Paris, 2004. Fatou Sow et Codou Bop (dir.)
    • Politique, esthétique, féminisme, Tumultes N° 37, 2011. Lacoue-Labarthe Isabelle et Fatou Sow (dir.)
    • Revisiter le genre/Gender revisited, Institut sur le Genre du CODESRIA 1996, 3° numéro spécial de Afrique et Développement. Chapitres « Quand l’une n’est pas l’autre: à propos des rôles sociaux des sexes en Afrique » (introduction) et « Mutilations génitales féminines et droits humains ». Fatou Sow (dir.) 
    • Violences, droits et politique : les cas des femmes de Sierra Leone, Côte d’Ivoire et Guinée-Conakry, Interights, Londres, 2001. Fatou Sow, Codou Bop et Fatou Sarr,

    4 Commentaires

    1. Ba

      Superbe entretien, très instructif.

      Réponse
    2. Ama Selly

      Bravo Mme. C’est une bonne idée le témoignage de nos aînées Je suggère moins d’intermède. Je suggère moins d’éclat de rire. Mes encouragements pour la suite.

      Réponse
      • Zoubida

        Merci pour votre message et pour votre intêret pour Conversations Féminines, ça me va droit au coeur. Néanmoins toutes ces choses que vous souhaitez entendre moins sont partie intégrantes du podcast… J’espère qu’avec le temps, il y a aura encore plus d’intermèdes et toujours plus de rire…

        Réponse

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


    Tous les liens utiles :






    Abonnez-vous à Conversations féminines sur votre plateforme préférée :


    Coin Lecture...
    Avant chaque conversation, chaque Invitée partage 3 lectures Coup de Cœur.
    En voici quelques uns au hasard ci-dessous mais elles
    sont toutes disponibles dans >>notre bibliothèque en ligne<<
    :

    Bibliotheque

    Et coin écriture.
    Parce que nos invitées prennent aussi la plume, retrouvez >>la liste dédiée à leurs ouvrages<<


    D’AUTRES PETITS RIENS…

    Bannière du Podcast conversations féminines. Portrait de Zoubida Fall

    « Conversations féminines », une série d’épisodes sur la place des Femmes au Sénégal

    Elles sont des femmes, sénégalaises ou d’origine sénégalaise. Aux profils divers et provenant de diverses classes sociales. Pendant une heure et sur un ton intimiste, nous interrogerons avec elles leur place. De celle qu’on leur a assigné à ce qu’elles en ont fait. (…)

    D’une génération à une autre et si nous entamions cette conversation…

    Portrait de {Ndeye D. Tall et Sokhna Maguette} - Avoir 20 ans en 2022 - Vignette du podcast Conversations Féminines

    Ndeye D. Tall & Sokhna Maguette : jeunes regards croisés sur notre monde.

    Questions posées au cours de l'épisode : 2:20 - Ça fait quoi d’être là ? 2:22 - Réponse de Ndeye 2:40 - Réponse de Sokhna 3:33 - Ndeye, qu’est-ce que tu me répondrais si je te dis : « t’es qui » ? 4:31 - Sokhna, comment tu te définirais toi ? 6:33 - Est-ce qu’à 20 ans...

    Marieme Wane Ly, candidate à l’élection présidentielle au Sénégal.

    Au moment où je vais devenir une épouse, j’étais déjà révolutionnaire alors je pouvais pas épouser n’importe qui. Les femmes rivalisent. Pourquoi les femmes n’avancent pas ? C’est parce qu’entre elles, elles se neutralisent.Quand y’a une qui veut émerger, y’en a une...
    Portrait de Ndioro Ndiaye - Y'a des femmes fabuleuses ici, qu'on a intérêt à écouter (...) à mettre ensemble surtout maintenant à l'heure des réformes.

    Pr Ndioro Ndiaye, les femmes et le pouvoir des politiques publiques.

    Y’a des femmes fabuleuses ici, qu’on a intérêt à écouter. On a intérêt à les mettre ensemble surtout maintenant à l’heure des réformes. Les Sénégalais savent amener quelqu’un au pouvoir, mais les Sénégalais savent aussi combattre quelqu’un au pouvoir.  Biographie de...

    Pin It on Pinterest

    Donnez de la force à du Kokalam

    Partagez sur les réseaux sociaux : ça m'aide vraiment beaucoup pour faire connaître le podcast Conversations Féminines et tous les parcours de ces femmes incroyables.