fbpx

Art, géographie, conventions : Aucune frontière imposée par autrui ne résiste à Oumou Sy.

par | 30 Août, 2022 | Podcast Conversations féminines | 0 commentaires

Le monde appartient à nous tous, c’est les hommes qui ont mis les frontières.

Je ne sais même pas jusqu’à maintenant lire et écrire. (…) Moi je suis restée intacte.

 Biographie de Oumou Sy

Costumière, styliste, créatrice de bijoux, décoratrice, femme d’affaires, pionnière de l’internet en Afrique.
Elle lance son premier atelier à Saint-Louis à 13 ans.
Ses collaborations dans le monde du spectacle sont nombreuses.

Elle s’est aussi faite très tôt connaître dans le cinéma en réalisant les costumes de plusieurs films, comme Hyènes (Djibril Diop Mambéty, 1992), Guelwaar (Ousmane Sembène, 1992), Samba Traoré (Idrissa Ouedraogo, 1992), le court métrage Pressions (Sanvi Panou, 1995), Les Caprices d’un fleuve (Bernard Giraudeau, 1996), Más allá del jardín (Pedro Olea, 1996) ou Le Déchaussé (Laurence Attali, 2003), un court métrage dans lequel elle interprète elle-même le rôle de Zaglad.

Parmi les nombreuses initiatives à son actif, on peut aussi citer :

  • Création des ateliers Leydi en 1990.
  • Semaine internationale de la mode dans les années 2000.
  • Mise en place d’un dispensaire en Casamance.
  • Reconstitution avec plus de 3 000 pièces, de tous les costumes des rois et reines d’Afrique.

Je ne pouvais terminer cette liste sans parler du Metissacana. Le premier cybercafé sénégalais qui a permis à toute une génération de pouvoir accéder à Internet, à une époque où l’accès n’était pas aussi aisé qu’aujourd’hui.

 

 

 

Questions posées au cours de l’épisode :

  • Saint Louis vous a vu, alors je vais utiliser “naître” dans le sens où “voir votre talent éclore”

  • Comment on ouvre un atelier de couture à 13 ans ?

  • Parce que vous ne saviez pas lire.

  • Les filles et les garçons, tout le monde ?

  • Y’a que le fleuve qui sépare le Sénégal de la Mauritanie et ceux qui vivent au nord du Sénégal, ceux qui vivent dans les villes frontalières traversent : ils ont la Mauritanie juste en face d’eux et ça va au-delà. vous avez de la famille en Mauritanie. Vous êtes du nord au sud.

  • Ça explique cette fluidité que l’on ressent dans votre travail

  • Pour revenir un peu à l’ouverture de votre atelier, quand vous avez ouvert à 13 ans, encore une fois, comment ?

  • Comment ça s’est passé cette rencontre [avec Marie-Madeleine Diallo] ?

  • Comment vous viviez-ça ?

  • Pour vous c’était naturel ?

  • Et vous n’avez jamais remis en question ça ?

  • Marie-Madeleine [Diallo] devient votre première cliente ?

  • Vous étiez déjà mariée ?

  • Y’a des moments et des rencontres déterminantes.

  • Ce que vous dites est très très fort pour moi parce que : “Accepter de rester et de s’asseoir sur toutes les ouverture que vous auriez pu avoir, ça doit être dur, ça n’a pas du être facile tous les jours”

  • Vous avez pris ou pas [la Légion d’Honneur] ?

  • C’est votre pays que vous avez choisi envers et contre tout qui vous a, entre guillemets, “mis en prison” …

  • 1600 costumes en 10 jours ? Parce qu’au delà de les faire, il faut les penser. Vous avez réussi à tout faire ?

  • Vous êtes partie en prison par des accusations sur votre travail et vous avez été réhabilitée par votre travail

  • Si je vous dis Baaba Maal en terme de rencontre, vous me dites ?

  • Annette Mbaye D’erneville ? Ismaïla Lo ? Youssou N’Dour ? Joe Ouakam ? Djibril Diop Mambety ? Jean-Michel Bruyère ?

  • Est-ce qu’il y a d’autres noms qui vous viennent ?

  • Quand je vous ai dit mon nom de famille, vous avez tout de suite tilté. Qu’est-ce qu’elle représentait pour vous ?

  • Au début de cet échange, vous m’avez dit que vous étiez destinée à être mariée à 9 ans, à quoi étiez-vous destinée ?

  • Aujourd’hui, est-ce que vous êtes à votre place ?

  • Est-ce qu’il y a eu un moment de votre vie où vous avez compris que la place qu’on vous avez destinée ne serait pas celle que vous alliez occuper ?

  • Si vous aviez 20 ans en 2022, est-ce qu’il y a quelque chose que vous aimeriez savoir ?

 

 

 

 

 

 

Pour écouter cet épisode sur votre plateforme préférée :

Oumou Sy a également mentionné Marie Madeleine Diallo, déjà invitée sur le podcast.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code


Tous les liens utiles :






Abonnez-vous à Conversations féminines sur votre plateforme préférée :


Coin Lecture...
Avant chaque conversation, chaque Invitée partage 3 lectures Coup de Cœur.
En voici quelques uns au hasard ci-dessous mais elles
sont toutes disponibles dans >>notre bibliothèque en ligne<<
:

Bibliotheque

Et coin écriture.
Parce que nos invitées prennent aussi la plume, retrouvez >>la liste dédiée à leurs ouvrages<<


D’AUTRES PETITS RIENS…

Bannière du Podcast conversations féminines. Portrait de Zoubida Fall

« Conversations féminines », une série d’épisodes sur la place des Femmes au Sénégal

Elles sont des femmes, sénégalaises ou d’origine sénégalaise. Aux profils divers et provenant de diverses classes sociales. Pendant une heure et sur un ton intimiste, nous interrogerons avec elles leur place. De celle qu’on leur a assigné à ce qu’elles en ont fait. (…)

D’une génération à une autre et si nous entamions cette conversation…

Portrait de AIDA SYLLA - Ceux du milieu, on a tendance à vous oublier. Vous n'existez pas et ça vous donne tellement de liberté - Vignette du podcast Conversations Féminines

Quand Pr Aïda Sylla soigne l’hopital et notre santé mentale

Vous n’existez pas et ça vous donne tellement de liberté. Il fallait écouter autrement les personnes. Biographie de Pr Aïda Sylla Psychiatre à l’hôpital de Fann. Ancienne Chef de la division de la santé mentale au ministère de la santé. Professeur Titulaire des...

Construire tous les jours un espace à soi, avec Dr Rama Salla Dieng

Je n’ai pas besoin de vivre ces choses personnellement ou de les découvrir par moi-même. D’autres personnes ont déjà fait ça (…) je peux apprendre de leurs expériences. Biographie de Dr Rama Salla Dieng Auteure, universitaire, militante féministe panafricaine, maman....

L’envol du Star Band de Dakar

dukokalam · L’envol du Star Band de Dakar

Pin It on Pinterest

Donnez de la force à du Kokalam

Partagez sur les réseaux sociaux : ça m'aide vraiment beaucoup pour faire connaître le podcast Conversations Féminines et tous les parcours de ces femmes incroyables.