fbpx

Dr Marame Gueye parle de gratitude, transmission et littérature africaine.

par | 26 Avr, 2022 | Podcast Conversations féminines | 0 commentaires

Je ne fais que repayer ce qui m’a été donné par d’autres femmes. Il y a une longue liste.

Cet épisode est particulier : Il est le plus long enregistré à ce jour. Il est aussi le tout premier. Il a une saveur unique pour moi.

Biographie de Marame Gueye

Saloum-Saloum, Buur Gewël, Féministe, amoureuse de Ngoyaan, de la langue wolof, leader communautaire, sportive, sister-keeper, mère de trois enfants,

Marame, après avoir obtenu sa maitrise à l’université Cheikh Anta Diop, quitte le Sénégal pour s’installer aux Etats-Unis. Professeure Marame enseigne la littérature africaine et des diasporas africaines à l’université de North Carolina. Ses articles sont publiés dans : African Studies Review, The Journal of Panafrican Studies, entre autres.

Je découvre Marame sur Facebook il y a quelques années lors d’un échange autour d’une fiction. Empathique et toujours prête appuyer et à donner un conseil à ceux qui le sollicitent. Dans la foulée, elle lance le Trivia Wolof qui tous les jours, réunissaient une dizaine de personnes amoureuses de l’approfondissement de leur pratique de cette langue. Marame est pour moi une figure extrêmement inspirante.

Professeure, je suis heureuse de t’accueillir dans Conversations Féminines.

Questions posées au cours de l’épisode :

  • 4:45 – J’ai choisi cette biographie de manière complètement arbitraire. Tu en dirais quoi ? Ça te définit ? Ça te parle ?

7:04 – interlude musical 

  • 8:18 – Nous parlions tout à l’heure du fait qu’il était important pour toi de t’identifier en tant que Saloum-Saloum, de t’identifier en tant que amoureuse du Ngoyaan parce que de tes origines paternelles, tu faisais partie de cette caste griot et très tôt, tout le monde est au courant de à quel point tu aimes cela, tu aimes le Ngoyaan et très tôt à l’université de Dakar, à la licence-même tu t’es intéressée à ces questions-là
  • 10:47 – Quand tu étais en licence, c’était beaucoup plus à la mode de pouvoir présenter quelque chose en rapport avec la littérature américaine plutôt que la littérature sénégalaise ou nos propres pratiques ?
  • 15:30 – Il n’est pas donné à tout un chacun de pouvoir allier en même temps son appartenance à sa passion, à ses études universitaires. Et de pouvoir faire un tout qui soit complètement cohérent. Déjà comment t’es-tu retrouvée en littérature anglaise Marame ? Comment de ton Saloum natal en tant que femme ? 
  • 17:02 – Aucune de tes tantes maternelles ? À quoi étaient-elles destinées ?

29:44 – interlude musical 

  • 30:52 – Être femme, être sénégalaise, venir de sa région natale, débarquer à Dakar, être sportive, être garçon manqué, grandir en écoutant Bob Marley dans les années 90, en écoutant Natural Mystic dans les années 90, être passionnée de (goyan), faire sa licence par rapport à ça, à quel moment t’es tu dit que c’était possible de le faire ? T’es-tu posée cette question à un moment dans ton parcours, ton cheminement ? Comment t’as fait d’ailleurs ?
  • 31:33 – Et ça n’a jamais eu rien à voir avec ton genre, avec ton sexe, non ?
  • 34:08 – Tu ne t’es jamais demandé si ce que tu faisais était toléré ou complètement accepté ? C’est des questions qui ne te sont pas venues à cette époque de ta vie ?
  • 34:12 – Où as-tu rencontré la femme que tu es ou que tu étais ? Comment as-tu découvert cette femme ? C’est quoi être une femme ? Parce qu’en fonction de où tu te trouves au Sénégal ou aux Etats-Unis, je ne pense pas que ce soit la même chose ?
  • 35:12 – Est-ce que tes sœurs pouvaient monter sur le toit pour bricoler l’antenne ou pas ?
  • 37:42 – As-tu cédé ? L’as-tu subi à entrer dans cette case-là de femme dans laquelle on met la plupart des femmes sénégalaises ? À quel moment as-tu coché la case “Femme” ? T’es-tu conformé ?

48:18 – interlude musical

  • 1:02:09 – Es-tu à ta place aujourd’hui Marame ?
  • 1:03:08 – Tu voulais être quoi d’ailleurs quand tu étais petite ?
  • 1:04:45 – Je vais essayer de faire un parallèle et tu me diras. Dans cette partie de ta vie où tu découvres l’enseignement, la transmission envers des étudiants, ça te parle en terme d’appartenance de caste, en terme d’ethnie, de pouvoir refaire cette transmission-là, de pouvoir apprendre à des personnes de transmettre ? Est-ce que ça rejoint quelque chose qui te rejoint profondément ?
  • 1:12:10 – Qu’est-ce que tu considères aujourd’hui comme ta plus grande réussite ?
  • 1:15:45 – Si tu avais 20 ans en 2022, qu’aurais-tu aimé savoir ?

Pour écouter cet épisode avec Marame Gueye sur votre plateforme préférée :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Tous les liens utiles :






Abonnez-vous à Conversations féminines sur votre plateforme préférée :


Coin Lecture...
Avant chaque conversation, chaque Invitée partage 3 lectures Coup de Cœur.
En voici quelques uns au hasard ci-dessous mais elles
sont toutes disponibles dans >>notre bibliothèque en ligne<<
:

Bibliotheque

Et coin écriture.
Parce que nos invitées prennent aussi la plume, retrouvez >>la liste dédiée à leurs ouvrages<<


D’AUTRES PETITS RIENS…

Bannière du Podcast conversations féminines. Portrait de Zoubida Fall

« Conversations féminines », une série d’épisodes sur la place des Femmes au Sénégal

Elles sont des femmes, sénégalaises ou d’origine sénégalaise. Aux profils divers et provenant de diverses classes sociales. Pendant une heure et sur un ton intimiste, nous interrogerons avec elles leur place. De celle qu’on leur a assigné à ce qu’elles en ont fait. (…)

D’une génération à une autre et si nous entamions cette conversation…

Portrait de {Ndeye D. Tall et Sokhna Maguette} - Avoir 20 ans en 2022 - Vignette du podcast Conversations Féminines

Ndeye D. Tall & Sokhna Maguette : jeunes regards croisés sur notre monde.

Questions posées au cours de l'épisode : 2:20 - Ça fait quoi d’être là ? 2:22 - Réponse de Ndeye 2:40 - Réponse de Sokhna 3:33 - Ndeye, qu’est-ce que tu me répondrais si je te dis : « t’es qui » ? 4:31 - Sokhna, comment tu te définirais toi ? 6:33 - Est-ce qu’à 20 ans...

Marieme Wane Ly, candidate à l’élection présidentielle au Sénégal.

Au moment où je vais devenir une épouse, j’étais déjà révolutionnaire alors je pouvais pas épouser n’importe qui. Les femmes rivalisent. Pourquoi les femmes n’avancent pas ? C’est parce qu’entre elles, elles se neutralisent.Quand y’a une qui veut émerger, y’en a une...
Portrait de Fatou Sow - Je ne sais pas si j'ai réussi, mais (la sociologie) ça m'a réussi

Pr Fatou Sow, sociologue et témoin de son temps.

Je ne sais pas si j’ai réussi mais ça m’a réussit. (à propos de la sociologie) Biographie de Pr Fatou Sow Dr Fatou Sow est une sociologue sénégalaise. Après des études de sociologie à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, elle a obtenu un doctorat de 3ème cycle de...

Pin It on Pinterest

Donnez de la force à du Kokalam

Partagez sur les réseaux sociaux : ça m'aide vraiment beaucoup pour faire connaître le podcast Conversations Féminines et tous les parcours de ces femmes incroyables.