fbpx

Miroir Maitresse d’un homme marié – Episode16

par | 5 Avr, 2019 | Nouvelles | 0 commentaires

Pourquoi est ce que je continue de regarder cette série avec ma femme.

Nous rions ensemble, mais wallay je ris jaune.

Heureusement qu’elle na jamais su que je me suis battu avec un prétendant de mon ex-maîtresse ba sama pare-brise auto tojj. Une soirée mémorable.
Tout comme Aljana, Entre parenthèse c’est quoi cette propension qu’elles ont de nous affubler de surnoms ridicules, j’avais réussi à endormir sa méfiance pour aller retrouver Adja.

Je repense à elle avec beaucoup d’émotions.

Je ne l’ai quittée que pour préserver mon couple. Adja était tout ce que je n’avais plus chez ma femme. Cette dernière, trop prise par le quotidien domestique, ne s’occupait plus d’elle ni de moi. Je sais ce n’est pas une excuse, mais j’avais l’impression d’être relégué au même rang que les enfants. Elle se comportait avec moi comme si j’étais l’un d’eux. Un devoir. A une période de crise où je lui ai jeté à la figure mon ras-le-bol, je rencontre par l’intermédiaire d’un ami qui me voulait du bien, Adja. La première fois que je l’ai vu, il ne s’est rien passé de particulier. Je ne sais pas comment je me suis retrouvé dans son lit en moins d’une semaine. Cela a été le début de la fin. J’étais devenu complètement accro. Je la retrouvais partout. On se faisait des escapades en amoureux et à chaque fois que je rentrais à la maison c’était pour retrouver une furie qui passait tout son temps à se plaindre des enfants, de sa charge de travail et de son épuisement.

Je fermais mon être à ses récrimination et passais mes jours et mes nuits avec Adja…

Jusqu’au fameux soir où réussissant sur un prétexte à m’arracher la maison, je suis arrivé devant chez Adja pendant qu’elle montait dans la voiture d’un autre homme. Mon sang na fait qu’un tour. Je me suis agrippé à la portière, les ai fait sortir tous les deux, l’insulte à la bouche. Elle en a entendu des vertes et des pas mûres. Elle a ramassé une brique et l’a projeté contre le pare-brise de la voiture. Je suis rentré à la maison penaud. Ma femme totalement paniquée, me voyant dans cet état, il a fallu que je trouve comme excuse le fait d’avoir cogné une des innombrables vaches qui traîne dans la ville. Ceci n’expliquait pas l’état de mes habits, mais je ne sais pas pourquoi, elle a accepté cette explication…

Ousmane croit que je ne sais pas pour son histoire avec Adja. Cet épisode fait remonter un douloureux souvenir.

– Allô ! Kooku, Yacine Diagne? (C’est qui)
– Waw man la, kooku kan la? (C’est moi, c’est qui?)
– Bayyil ma lepp tur bi.(je préfère garder l’anonymat)
– Loolu moom doyy na waar di (c’est particulier comme démarche)
– Amul importance. Li ma lay wax mo ëp importance. (Ce n’est pas important, ce que j’ai à vous dire l’est)
– Soxna si, baal ma de. Bo ma mënul wax yaay kan. Li nga may wax soxalu ma (madame je suis désolée, si vous ne pouvez pas me dire qui vous êtes, ce que vous avez à me dire n’a aucune importance pour moi)
– (Éclats de rire). Sa bopp!!!! Nga nekk ci facebook bi di jaay jeeg bu pare ta fekk sa jëkër di raas ci xale yi ci mbedd bi, fi de la doon weex demb ndax sa moroomu jigeen (bruit de téléphone raccroché) (fais comme tu veux! Pendant que tu te pavanes sur Facebook, ton mari se donne en spectacle dans la rue pour une autre femme)
– Allô !!!! Allô !!! Allô !!!!
– …

Ousmane et moi rions ensemble à gorge déployée, nous « rassurant » l’un l’autre « ñii ño ñakk xorom rek. Lii amul ci dëk bi waay »… (ils sont trop drôles dans cette série, ceci n’existe pas ici)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

D’AUTRES PETITS RIENS…

Bannière du Podcast conversations féminines. Portrait de Zoubida Fall

« Conversations féminines », une série d’épisodes sur la place des Femmes au Sénégal

Elles sont des femmes, sénégalaises ou d’origine sénégalaise. Aux profils divers et provenant de diverses classes sociales. Pendant une heure et sur un ton intimiste, nous interrogerons avec elles leur place. De celle qu’on leur a assigné à ce qu’elles en ont fait. (…)

D’une génération à une autre et si nous entamions cette conversation…

photo de penda Mbow avec une citation

Penda Mbow: une vie de lutte. Contre l’injustice, les castes et l’obscurantisme

On vit dans une société de dissimulation... où tout ce qu'on fait, même la violence, on la dissimule.   Biographie de Penda Mbow Docteure en histoire médiévale, médiéviste, militante pour les droits des femmes et en faveur de la suppression des castes, ministre de la...
Portrait de FATIMATOU ZAHRA DIOP - Citation : Aussi longtemps que je me souvienne, j'ai été heureuse - Vignette du podcast Conversations Féminines

Sur le recul du langage et de la société, Fatimatou Zahra Diop est sans concession mais c’est par amour pour le Sénégal.

À l'image de cette conversation aux multiples sujets, il ne pouvait y avoir qu'une seule citation mise en exergue.J'espère que vous les apprécierez l'une comme l'autre pour ce qu'elles sont, ensemble et séparément. Même quand les gens s’expriment en wolof, et ça...
Kalista Sy

Infertilité, traumatismes : Kalista Sy puise dans sa douleur pour créer.

- Quand tu me donnes quelque chose de mal, je te fais comprendre que tu me fais quelque chose de mal mais je te rends pire. Il faut montrer aux gens qu’on est capable d’être pas forcément à leur niveau mais à un niveau supérieur. (…) - Tu sais y’a quand même une...

Pin It on Pinterest

Donnez de la force à du Kokalam

Partagez sur les réseaux sociaux : ça m'aide vraiment beaucoup pour faire connaître le podcast Conversations Féminines et tous les parcours de ces femmes incroyables.