fbpx

Ce que le mensonge coûte à la vérité

par | 30 Oct, 2020 | Lettre à ... | 0 commentaires

Lors du « confinement », je me suis décidée à revoir la série the Good wife. Sortie, il y a quelques années, la série suit l’histoire d’Alicia Florick, épouse du procureur du comté de Cook, éclaboussée par un scandale sexuel. Elle « décide » de rester soutenir son époux face à l’épreuve : déchéance, prison, vie étalée dans tous les journaux. Alors que tout en elle aspirait à partir au loin, elle est restée. Ça vous parle n’est ce pas? Même si cela se produit dans un univers aux antipodes du nôtre. Alicia, après 13 ans de vie de femme au foyer, se voit obligée de retourner dans le monde de l’emploi, avec ce que cela comporte comme entrave, remise en cause et repartir de rien. Plus de standing social, plus de vie, plus de vie privée …

Ce qui revient souvent tout au long des saisons, c’est le mensonge. Ceux de Peter envers Alicia. Ceux d’Alicia envers elle-même et à la face du monde. Comment de petits mensonges en petites cachoteries, on se retrouve face à la vérité nue et entière qui vient ensevelir tout ce à quoi l’on a cru. Comment un petit mensonge caché et entretenu détruit amitie, couple, vie, idéal. Alors qu’il aurait juste fallu à un moment s’asseoir et mettre à plat. Avant que cela n’explose. Car le jour où cela arrive, le souffle de l’explosion est tellement puissant que rien ne survit après. La reconstruction est un chemin parsemé d’embûches où on laisse des plumes toujours…

J’ai commencé cette réflexion il y a quelques mois, et n’avais pas prévu de la partager. Sauf qu’il m’est arrivé ces derniers jours d’être mise face aux mensonges. Pas des gros mensonges des touts petits comme ceux de Peter à Alicia, quand il a eu une aventure, ceux que l’on dit pour continuer à garder la face devant des gens qu’on estime.

Ceux que l’on dit devant les gens que l’on ne veut pas décevoir qui ont un avis qui compte pour vous.

Au final, l’on garde/épouse des positions pas par conviction mais pour l’autre et par l’autre. Au final, nous endossons un manteau qui n’est pas le nôtre, des combats qui ne sont pas les nôtres et des attitudes qui ne nous vont guère. Il arrivera toujours un jour où ce manteau devra être ôté de gré ou de force, et quand ce jour arrivera vous vous retrouverez nus et serez étonnés de voir qu’il n’y a plus personne autour de vous, parce qu’à un moment, par crainte, par « lâcheté », par faiblesse, par manque d’estime de soi ou par bravade vous avez dit oui, alors que vous pensiez non de toute votre âme. Si vous êtes dans ce cas, ce n’est pas trop tard, retournez dire « non », tout doucement et tout simplement, ceux pour qui vous aviez dit oui, alors que vous hurliez non au fond de vous, ne portent pas vos chaussures tous les matins.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code


Tous les liens utiles :






Abonnez-vous à Conversations féminines sur votre plateforme préférée :


Coin Lecture...
Avant chaque conversation, chaque Invitée partage 3 lectures Coup de Cœur.
En voici quelques uns au hasard ci-dessous mais elles
sont toutes disponibles dans >>notre bibliothèque en ligne<<
:

Bibliotheque

Et coin écriture.
Parce que nos invitées prennent aussi la plume, retrouvez >>la liste dédiée à leurs ouvrages<<


D’AUTRES PETITS RIENS…

Bannière du Podcast conversations féminines. Portrait de Zoubida Fall

« Conversations féminines », une série d’épisodes sur la place des Femmes au Sénégal

Elles sont des femmes, sénégalaises ou d’origine sénégalaise. Aux profils divers et provenant de diverses classes sociales. Pendant une heure et sur un ton intimiste, nous interrogerons avec elles leur place. De celle qu’on leur a assigné à ce qu’elles en ont fait. (…)

D’une génération à une autre et si nous entamions cette conversation…

Portrait de AIDA SYLLA - Ceux du milieu, on a tendance à vous oublier. Vous n'existez pas et ça vous donne tellement de liberté - Vignette du podcast Conversations Féminines

Quand Pr Aïda Sylla soigne l’hopital et notre santé mentale

Vous n’existez pas et ça vous donne tellement de liberté. Il fallait écouter autrement les personnes. Biographie de Pr Aïda Sylla Psychiatre à l’hôpital de Fann. Ancienne Chef de la division de la santé mentale au ministère de la santé. Professeur Titulaire des...

Construire tous les jours un espace à soi, avec Dr Rama Salla Dieng

Je n’ai pas besoin de vivre ces choses personnellement ou de les découvrir par moi-même. D’autres personnes ont déjà fait ça (…) je peux apprendre de leurs expériences. Biographie de Dr Rama Salla Dieng Auteure, universitaire, militante féministe panafricaine, maman....

Art, géographie, conventions : Aucune frontière imposée par autrui ne résiste à Oumou Sy.

Le monde appartient à nous tous, c’est les hommes qui ont mis les frontières. Je ne sais même pas jusqu’à maintenant lire et écrire. (…) Moi je suis restée intacte.  Biographie de Oumou Sy Costumière, styliste, créatrice de bijoux, décoratrice, femme d’affaires,...

Pin It on Pinterest

Donnez de la force à du Kokalam

Partagez sur les réseaux sociaux : ça m'aide vraiment beaucoup pour faire connaître le podcast Conversations Féminines et tous les parcours de ces femmes incroyables.